Trois leçons sur la sécurité en ligne à l’ère numérique

De nos jours, un sujet très courant et parfois troublant fait souvent les manchettes : la sécurité numérique. Environ 95 pour cent des Canadiens de moins de 45 ans utilisent Internet tous les jours, et leur empreinte numérique s’élargit à chaque clic. Il est donc plus important que jamais de bien comprendre les principes de la cybersécurité et de la protection de la vie privée en ligne.

Vous attachez de l’importance à votre sécurité numérique et à la protection de votre vie privée? Les conseils qui suivent pourront vous aider.

« Alexa, parle-moi de mon environnement numérique. »

Voyons d’abord ce qui compose notre environnement numérique. Qu’on le veuille ou non, la technologie numérique fait partie intégrante de notre quotidien. Et les appareils intelligents formant l’Internet des objets, ou « IdO » (p. ex. les montres, les électroménagers et même les véhicules) continuent de se multiplier. Même si l’IdO nous facilite la vie, il s’accompagne d’un aspect qui passe trop souvent inaperçu : la cueillette et la divulgation des données. De plus, étant donné l’omniprésence des assistants intelligents tels que Siri et Alexa, nos données sont plus vulnérables que jamais, et ce, souvent à notre insu.

Avant d’utiliser un appareil connecté, il est important de savoir comment les données y sont recueillies, stockées et transmises. Prenez toujours le temps de lire les modalités de confidentialité et de modifier les paramètres au besoin. Par ailleurs, à l’exception des appareils intelligents de sécurité à domicile, éteignez les appareils connectés lorsque vous ne les utilisez pas – surtout ceux qui sont dotés d’un microphone ou d’une caméra, ou les jouets connectés de vos enfants.

Si vous avez déjà un pied dans le futur et que vous faites régulièrement appel à votre assistant intelligent, vous pouvez supprimer vous-même les données des commandes vocales stockées dans votre compte en ligne. Vous pouvez même faire en sorte que votre assistant « arrête de vous écouter ». Les appareils Echo offrant l’assistant Alexa sont dotés d’un bouton bien visible qui permet de désactiver le microphone à tout moment pour protéger la confidentialité de vos conversations.

Il vaut la peine de prendre le temps de lire les modalités

Tout comme vous vous souciez des ingrédients qui se retrouvent dans votre assiette, vous devez vous assurer de comprendre les modalités que votre famille et vous acceptez lorsque vous utilisez des technologies numériques. Si vous ne le faites pas déjà, commencez à lire les modalités que les applications et les sites web vous demandent d’accepter.

Il peut être laborieux de parcourir ce texte, mais il existe des façons de vous informer sur les engagements que vous prenez en cliquant sur « J’accepte ». Si la longueur des modalités à lire vous décourage, consultez d’abord des sites créés par d’autres utilisateurs comme https://tosdr.org. Le sigle TOSDR signifie Terms of Service; Didn’t Read (modalités de service non lues). Le site passe en revue pour vous et évalue les modalités et les politiques de confidentialité des sites web les plus visités. D’autres outils téléchargeables comme EULAlyzer analysent les contrats de licence d’utilisateur final et attirent votre attention sur les mots et les phrases les plus importants, comme « tiers », « désabonnement » et « annulation », ainsi que les sections en majuscules.

Cela dit, il demeure toujours préférable de lire les modalités en entier avant de cliquer sur « J’accepte ». Et il est essentiel de se tenir informé et de protéger ses données autant que possible, même s’il faut parfois prendre le temps de lire du jargon juridique.

Restez maître des données que vous partagez

Vous l’aurez compris, la protection des données nous concerne tous. Intentionnellement ou non, nous fournissons continuellement nos données personnelles à des applications et à des sites web, par les fonctionnalités de localisation, l’historique de navigation et les préférences des médias sociaux, par exemple. Vous avez probablement déjà divulgué toutes vos données, d’une façon ou d’une autre.

Mais il n’est jamais trop tard pour redevenir maître de vos données et réfléchir à ce que vous communiquez. Plusieurs approches s’offrent à vous, selon l’importance que vous accordez à votre sécurité numérique et à la protection de votre vie privée. Voici cinq conseils éclair :

  1. Un premier conseil bien simple consiste à toujours être conscient des renseignements personnels que vous fournissez en ligne, par exemple votre date de naissance ou les détails d’un voyage à venir.
  2. Modifiez régulièrement vos mots de passe, installez un antivirus et mettez à jour votre navigateur et votre système d’exploitation.
  3. Activez la navigation privée dans votre navigateur pour préserver la confidentialité de votre historique de navigation. Ainsi, vous ne laisserez aucune trace de votre utilisation d’Internet.
  4. Désactivez la fonctionnalité de localisation dans les applications pour lesquelles il n’est pas nécessaire de fournir ces renseignements.
  5. Enfin, une des meilleures façons de protéger vos données en ligne est d’utiliser un réseau privé virtuel (RPV) qui chiffre la connexion Internet et empêche quiconque de suivre vos activités.

Étant donné nos horaires très chargés, il est souvent facile d’ignorer ces simples conseils. Ceci étant dit, il est important de faire de ces mesures de protection une priorité, de surveiller les renseignements que nous divulguons (ou non) en ligne et de rester maître de notre vie numérique.